59-62
Nord
Pas de Calais

Actualités et
Mises à jour
...

Les clubs de la région...

La FFMF...

Le modélisme ferroviaire... 

Les jeunes de la FFMF...

Le calendrier régional...

Les expos et les reportages...

Chemin de fer réel...

Les liens...

Les animations d'AB

page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

Le modélisme ferroviaire ?

Qu'est-ce que la FFMF ?
Qu'est-ce que le système modulaire ?
Quelle doit être la masse de vos voitures et wagons ?
Quelles sont les rapports de réduction, les échelles et les écartements ?

Disons le clairement tout de suite, le modélisme ferroviaire, c'est le plus complet, le plus créatif, le plus enrichissant, le plus tout quoi ! Et encore je suis particulièrement objectif !

C'est un "loisir technique", d'après la classification officielle.

C'est un loisir, donc on y recherche un plaisir. La dimension ludique n'est jamais absente. Mais il est vrai qu'en se laissant prendre au jeu, à force de pratique, on devient souvent un joueur exigeant. Et l'on s'impose des règles plus strictes. Par exemple, pour un réseau, on choisira une époque précise dans une région déterminée et à une saison donnée, avec tout ce que cela signifie de recherches historiques, géographiques, architecturales, sociales... Et rapidement on se lassera de regarder les trains tourner sans but. On reproduira donc des rames réelles, ou au moins plausibles. Et les parcours, les arrêts seront adaptés au site et au matériel. La signalisation, fonctionnelle, sera conforme.

Ainsi, par choix, certains vont aller très loin dans leurs exigences : tout sera reproduit avec la plus grande exactitude. La limite est ici celle de l'habileté manuelle. 

Mais dans cette progression en difficulté, il manque une dimension : l'esthétique. Que tout soit une reproduction fidèle (ou crédible) ne créera pas automatiquement le sentiment du beau. Souvent même la technique risque de tuer l'esthétique. Si la réalisation demande là aussi une bonne maîtrise, la conception d'un réseau (d'un simple diorama même) est un art qui se rapproche beaucoup de celui du peintre. Faire vrai, mais surtout faire ressentir. Les teintes, la lumière, les mises en scènes seront déterminantes.

Voilà pourquoi j'écrirais que le modélisme ferroviaire est un loisir technique et artistique.

Mais quelque soit le chemin emprunté, il est interdit d'en faire "la Vérité", et de mépriser ceux qui ont choisi une autre voie...

 

Un diorama dans un piano droit réformé, c'est ce qu'a réalisé
 Marc LEFEBVRE du RMC59

 

 

Progressivement, le modéliste ferroviaire va être confronté :

  • à l'assimilation de très nombreuses connaissances (histoire, géographie, botanique, architecture, mécanique, électronique, électricité...)
  • au développement de qualités esthétiques et artistiques
  • à l'apprentissage de très nombreuses techniques (menuiserie, soudure, perçage, tournage, fraisage et usinage, découpe et collages, formage et moulage,  assemblage, dessin, informatique, peinture, télécommandes digitales, photographie...)
  • au maniement de nombreux outils (tous les outils à bois et à métaux et les machines-outils correspondantes, cutters, pinceaux et aérographes, fer et poste à souder, chalumeau, ordinateur, contrôleur et instruments de mesure, spatules et grattoirs...)
  • au travail de très nombreux matériaux (papier, bristols et cartons, bois divers massifs et plaqués, plâtres divers, métaux tels que aciers, fer, bronze, laiton, maillechort, cuivre, aluminium, en feuille ou en barres, matières plastiques, polystyrènes expansés et mousses, végétaux, textiles, fibres,...)
  • à l'utilisation de très nombreux produits (colles à papier, à bois lente et rapide, néoprène liquide et gel, cyanoacrylates liquide ou gel, résines bi-composants liquide ou en pâte, colle à polystyrène expansé, diverses colles pour matières plastiques, enduits de bouchage et de surfaçage, peinture vinyliques, acryliques, glycérophtaliques, nitrosynthétiques, cellulosiques et polyuréthanes, vernis brillant, mat ou satiné, ramollisseurs, plâtres, terres et poudres colorantes, soudures à différents degrés de fusion, huiles et lubrifiants,  plusieurs solvants et diluants...).

 

Chalutier et photo de

Dominique LABOURE (RMCCO), modéliste ferroviaire

Construction de voie au local de RMC 59

La gare de Rosendaël

superbe maquette de Jean-Pierre WAHL (M.F.D.)

 

Il est bien impossible d'être maître en tout ! Accéder à un niveau honorable dans quelques uns de ces domaines est un objectif suffisant. Les revues spécialisées et certains livres peuvent aider mais

RIEN NE REMPLACE L'AIDE QUE S'APPORTENT MUTUELLEMENT  LES PRATIQUANTS AU SEIN D'UN CLUB.
Consultez la liste et les pages des clubs de la région.

Les ateliers mis en oeuvre chaque année au Mondial de la Maquette par la FFMF réunissent des grands noms du modélisme qui prodiguent les conseils et montrent les tours de mains qui leur permettent d'accéder au top niveau dans leur domaine.

 

Retour en haut de page